Dans notre organisation, un de nos collaborateurs est un ancien compétiteur dans une discipline très peu connu : le Short Track. Peut-être avez vous vu au détour d’un résumé télévisuel lors d’une Olympiade ou d’un Championnat du Monde quelques images de ce sport aussi spectaculaire que confidentiel.

Il m’a été offert au nom de la société de rencontrer la petite équipe de sportifs de haut niveau, basée à Font Romeu, leur centre de préparation et d’étude pour certains. J’ai croisé des sportifs sympathiques et humbles, avec des capacités physiques hors normes. Je dis humbles car leur motivation n’est construit que sur l’amour du sport, de leur sport. Ils ne font pas ça pour l’argent, même s’ils en auraient besoin, mais ce sport est aux antipodes des sports les plus médiatisés qui inondent nos médias et ne draine que peu de revenus.

Notre collaborateur, Alexandre Guise, m’a contacté en début d’année pour demander si la société serait intéressée de soutenir d’une manière ou d’une autre quelques patineurs du centre de Formation de Dijon. Il faut préciser qu’Alexandre est responsable de l’agence de Dijon, Rue Edmond Voisenet. Après quelques échanges nous avons convenu de prendre en charge leur équipement. Ces équipements si particulier sont, après la paire de patin (qui peut atteindre 4000€ lames et chausson), très couteux. Le Short Track est un sport physique, à risque car les chutes sont fréquentes, et parfois à grande vitesse et en groupe. Les lames de patin qui mesurent presque 50cm de long sur 1.5mm de large, coupent comme un rasoir. Je vous laisse imaginer le reste.

Bref, nous avons apporter notre contribution à ce groupe, et nous en sommes ravis.

Markipo_20150910__DSC5321
Thibaut FAUCONNET

Lors de ma rencontre avec le groupe, j’ai pu bénéficier d’une escorte de choix en la personne de Thibaut FAUCONNET, la star Française de la discipline. A 29 ans Thibaut garde la même passion et la motivation lorsqu’il pratique et parle ce sport qu’il connait si bien.

Thibaut prépare actuellement sa reconversion tout en continuant le haut niveau avec la préparation des prochains Jeux d’Hiver de 2018. La relève se met en place, autant chez les hommes que les femmes, et le jour de ma visite, la jeune Championne Louise MILESI a eu la gentillesse de passer un bon moment avec nous.

Pour ceux que ça intéressent, je vous invite lire les quelques lignes complémentaires sur le Short Track qu’Alexandre Guise, spécialiste et encadrant du Club de Dijon a rédigé.

En complément je vous invite à regarder les magnifique reportage d’une vingtaine de minutes, Le Chant des Lames, que vous pouvez trouver ici, sur Daily Motion (certainement visible sur YouTube).

Le Short-track : quésaco ?
Le short-track ou patinage de vitesse sur courte piste est une discipline olympique à concurrence directe ou les patineurs s’affrontent sur une seule et même piste de 111.12 mètres. Les athlètes court les uns contre les autres (par vague de 2 à 8) en s’affrontant sur des manches qualificatives à élimination jusqu’à la finale de la compétition. Les distances officielles sont le 500m, le 1000m, le 1500m. La vitesse avoisine les 70 km/h avec un angle de 40°. Il existe également une déclinaison en relais de 4 patineurs par équipe sur 3000m pour les femmes et 5000m pour les hommes. L’avantage de cette discipline est qu’elle peut être pratiquée dans une patinoire « classique » de taille standard et est facilement accessible dans les grandes villes.
Le matériel
Le matériel du sport : la combinaison près du corps, anti-coupures et aérodynamique qui donne des allures de super héros, un casque profilé, une paire de gants, des protèges tibias et des patins constitués d’une chaussure moulé aux pieds du patineur et enfin la partie la plus importante les lames (45cm de long pour 1,1mm de large)
Le Speedy on Ice Dijon Bourgogne (SIDB)

Le SIDB propose des initiations dès 3 ans à la patinoire municipale de Dijon. La formation va de l’école de glace jusqu’au haut niveau. Ainsi des athlètes de notre club ont représenté les couleurs de la France lors des Jeux Olympiques, championnats du monde, coupe du monde… Avec des médailles internationales à la clé.
Thibaut Fauconnet et Louise Milesi continuent leur apprentissage au sein du centre national basé en altitude à Font-Romeu (Pyrénées Orientales) dans le cadre de la préparation des Jeux Olympiques d’hiver de Février 2018 à PyeongChang en Corée du Sud.